Accueil

Digestif: Constipation Anorexie des rongeurs



Maladies des Rongeurs
Tumeur de l'utérus des lapines et complications
fiche créée le: 2003-07-28 modifiée le : 2007-12-05


Il y a pratiquement toujours une confusion entre la constipation qui est un retard à l'évacuation des selles (crottes) et l'anorexie qui est une perte de l'appétit.

Voilà ce qui arrive : C'est la diminution de la production des crottes qui interpelle le maïtre des animaux.

Que se passe t'il ? Or il faut savoir que la constipation est très rare chez les rongeurs et lapins nains (je n'en ai jamais rencontré), alors que l'anorexie est très fréquente.
En cas de constipation il y a accumulation de crottes dans le colon. Si elle n'est pas palpable à la main au travers de la paroie de l'abdomen, une radiographie que prendra la VT le mettra en évidence.
Dans le cas contraire il faut rechercher toutes les causes d'anorexie. Je citerai par ordre d'importance décroissante:
- Les problèmes de bouche (malocclusions dentaires, stomatites oesophagites...),
- Les problèmes d'ileus (ou arret de l'intestin),
- Les problèmes métaboliques (acidocetose, toxemies...)
- Et tous les autres troubles qui peuvent faire souffrir (calculs, pyomètres...)

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est d'une part fonction de l'origine de la maladie, et d'autre part en rapport avec une particularité des rongeurs.
En effet, le métabolisme des rongeurs est élevé. Il va donc consommer une grande quantité d'énergie chaque jour, très importante par rapport avec sa petite taille.
En proportion nos besoins sont beaucoup plus faibles.
Ce besoin en énergie fait fondre très vite les graisses, et créer des corps cétoniques toxiques. Plus l'animal est gros, et plus le danger est grand !!!
Donc dès qu'un rongeurs s'arrète de manger, il est en danger de mort en quelques jours.

Que peut-on faire ? Le traitement est double:
- Soigner la cause de l'anorexie.
- Nourrir de force à la seringue, par exemple avec des petits pot de bébé à la compote. (pomme, pomme coing...). Pour un cochon d'Inde il faudra bien une quantité de 35 à 50 ml par jour, répartis en petites doses (7 fois au moins).

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright