Accueil

Resp: Mycoplasmose Respiratoire Murine (rat)



Maladies des Rongeurs
Reproduction: Para-phimosis chez le Cochon d'Inde
fiche créée le: 2002-12-26 modifiée le : 2010-04-01


Il s'agit d'une affection respiratoire due à des mycoplasmes, très très fréquente chez les rats, qui se traduit principalement par des troubles respiratoires.
Sa fréquence dans cette espèce est telle que souvent elle est confondue avec une allergie ou une intolérance aux copeaux qui tapissent les cages.
Donc voici une maxime à retenir: "Chez le rat, la rhinite mycoplasmique est fréquente, la rhinite allergique est rare".

Resp: Mycoplasmose Respiratoire Murine (rat)

Quelle en est la cause ? L'agent le plus fréquent est Mycoplasme pulmonis. C'est un micro-organisme de petite taille (100 à 200 nm), se multipliant dans les cellules hotes comme les virus. Il est ni bactérie ni virus, mais un peu entre les deux.

Voilà ce qui arrive : Les symptomes débutent souvent par des éternuements (ou coryza), chromodacryorrhée (larmes rouges, éternuements rouges). Puis dérive progressivement (ou pas) vers des rales (bruits ronflements...), des écoulements (jetage), et une difficulté grandissante à respirer par le nez.
Puis l'infection peut s'étendre:
- soit vers le bas, en contaminant la trachée et les poumons. (trachéite, bronchite, pneumonie)
- soit vers le haut, en contaminant l'oreille moyenne puis l'oreille interne, puis parfois les cerveau. Les symptomes observés sont des troubles de l'équilibre, un torticolis (ou "cou tordu" c'est à dire tête de travers)... puis incoordination et mort.

Evolution : La maladie se développe jusqu'à différents niveaux, et parfois y reste stationnaire, puis se reveille de nouveau à l'occasion d'un stress.

Que se passe t'il ? Le diagnostic est essentiellement fondé sur les symptômes et le contexte épidémiologique..
Il existe des test Elisa pour mettre en évidence les anticorps spécifiques, mais je ne connais pas de laboratoire, à l'heure actuelle qui pratique cet examen. Au cas oò vous en connaitriez un, faites moi connaitre ses coordonnées.
La mycoplasmose murine s'associe souvent avec d'autres germes de coryza: Pasteurelles, Corynebacteries, Bordetelles, et certains virus.

Y a-t-il de l'espoir ? Il faut toujours prendre tout coryza du rat au sérieux. Aucun éternuement n'est bénin dans cette espèce. Ses voies respiratoires étroites le rendent prédisposé des infections, et des complications d'étouffement.
Il faut à mon avis, toujours traiter médicalement les coryzas du rat.
Le plus souvent, l'infection prend une forme chronique (qui évolue très lentement) lorsque ¡a traine depuis longtemps. ¡a devient alors inguérissable.

Que peut-on faire ? Il existe différents traitements antibiotiques envisageables:
Tetracyclines, Tylosines, fluoroquinolones... que ton VT pourras te prescrire pour donner par voie générale.
Dans certains cas, les aérosols seront nécessaires (on fait respirer un brouillard de médicaments) pour agir localement.

Comment l'éviter ? Les précautions d'usage sont de mettre systématiquement en quarantaine de 15 jours, tout rat nouvel arrivant dans la colonie.
En cas d'éternuement, c'est immédiatement le recours au traitement médical.

Contagiosité ? La mycoplasmose murine est très contagieuse.
La pratique des "baisers" dans cette espèce en est vraisemblablement une cause principale de contamination. En effet, les rats ont une reconnaissance sociale entre autre en échangeant un peu de salive. (ils le pratiquent même avec leurs petits maïtres).

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright