Accueil

Virose: V. H. D. variant 2010



Maladies des Rongeurs
Oeil: cataracte de l'octodon (degue du Chili)
fiche créée le: 2015-12-07 modifiée le : 2017-09-26


La maladie virale hémorragique du lapin est une Calicivirose générant une hépatite rapidement mortelle à hauteur de 30 à 90 % du cheptel. En 2010, un mutant est apparu le RHDV2, d'une forme clinique un peu différente, et pour lequel le vaccin classique RHD ne protégeait pas.
C'est le Variant 2010.
Il a donc été développé un vaccin efficace contre ce nouveau virus mutant.

Virose: V. H. D. variant 2010

Voilà ce qui arrive : Comme pour la VHD classique, les symptômes sont très ténus, car le décès est souvent le principal symptome.
Cependant, l'atteinte hépatique avec Ictère (Jaunisse) précoce et saignement de nez semblent faire une légère différence.
Ensuite le syndrome hémorragique multifocal classique prend le relais.
On note aussi une atteinte de très très jeunes animaux (dès 9 jours) à la différence du VHD classique.

Que se passe t'il ? Le diagnostic se fait malheureusement post mortem par l'autopsie du corps du lapin décédé.
Celui ci ne doit surtout pas avoir été congelé.

Comment l'éviter ? Un vaccin existe contre ce mutant, qu'il est possible d'effectuer en plus des autres vaccinations annuelles.
FILAVAC VHD K C+V®
Dès l’âge de 10 semaines : immunisation active afin de prévenir la mortalité due à la maladie virale hémorragique du lapin, provoquée par les souches classiques et les souches « variant » du virus de la maladie virale hémorragique du lapin.
Mise en place de l’immunité : 7 jours.
Durée de l’immunité : 12 mois.

Contagiosité ? Il s'agit d'une maladie contagieuse du lapin.
Une fois introduit, il touche très rapidement les autres lapins du groupe.
Les lapins d'intérieur ont un risque certes moins élevé de contamination, mais lors d'épidémie des lapins sauvages, on observe quelques décès sur nos animaux de compagnie.

>> La vaccination préventive annuelle des lapins de compagnie, même en appartement est nécessaire. <<

La consultation annuelle associée à la vaccination permet de plus de dépister certaines maladies chroniques avant qu'il ne soit trop tard pour pouvoir les soigner.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright