Accueil

Comportement: Agressivité chez le lapin



Maladies des Rongeurs
Tumeur du Cou du Hamster Nain
fiche créée le: 2015-05-22 modifiée le : 2015-07-08


Les lapins ne sont pas tous 'gentils'. Leur caractère peut varier:
souvent ils sont câlins, mais parfois certains présente de l'agressivité.

Comportement: Agressivité chez le lapin

Quelle en est la cause ? Pour mieux comprendre les lapins, il faut les observer à l'état sauvage:
* Ils sont d'abord des proies, et à ce titre seul ceux qui étaient un tant soit peu inquiets ont survécu jusqu'à nos jours.
* Entre lapins, ils ont une vie sociale en commune d'une part et une autre vie isolée dans le terrier.
On peut donc ainsi décrypter une peu le comportement qui peut se développer vis a vis de leurs maîtres par rapport à un comportement normal de lapin.

Voilà ce qui arrive : Voici une définition communément reconnue:
"L'agressivité est un comportement, humain et animal, induit par de la violence, consciente ou inconsciente. Elle peut s'exprimer envers d'autres personnes, des objets ou se retourner contre l'individu agressif."
On retrouve donc de la violence conscient ou inconsciente.

*Consciente:
Sociopathie de dominance:
1/ Deux lapins mâles ne peuvent pas s'entendre dans une même cage. Même castrés, la rivalité persiste. (Il y a exceptionnellement des exceptions: autant dire que c'est rare, et souvent temporaire)
2/ Le lapin est territorial, et peut chasser de sa zone de vie un autre animal de petite taille (les chats par exemple)
3/ Le lapin est caractériel: il peut se rendre compte qu'il peut terroriser ses maîtres en particulier les jeunes enfants, et ainsi avoir libre cours dans ses choix.

*Douleur: un lapin qui a mail peut réagir pour échapper à la sensation douloureuse s'il a mal quelque part ou s'il fait de l'arthrose.

*Inconsciente:
Peur: l'animal se débat pour échapper au danger. C'est un instinct de survie.
N'oublions pas que le lapin dans la nature est le petit déjeuner des carnivores.

Evolution : L'agressivité a plutôt tendance à s'accentuer avec le temps.
Il y a instrumentalisation progressive, et les séquences d'intimidation disparaissent progressivement pour un passage à l'acte direct.

Comportement: Agressivité chez le lapin

Que se passe t'il ? Voici les séquences classiques:
* Oreilles baissées vers l'arrière, dilatation pupillaire
* Grognements et bruits nasaux
* Boxage pour griffer avec les deux pattes avant
* Morsure a l'aide des incisives.

Lors de "prise de bec" entre lapins, il y a en plus des roulés boulés avec lancers des deux pattes arrières en même temps.

Y a-t-il de l'espoir ? On entend souvent dire: "mon lapin est méchant".
En fonction de l'origine de l'agression, le pronostic est différent:

* Beaucoup de lapins sont caractériels. Si son intimidation fonctionne, il peut en abuser et terroriser son maître.
Le choix d'un lapin pour un enfant trop jeune n'est pas pertinent.
Dans ce cas, il n'est pas "méchant", il fait juste régner son ordre.
Faire marche arrière n'est pas facile.

* Les lapines non stérilisées défendent le terrier de leur possible progéniture, qui est souvent matérialisée pour elle par sa cage.
L'ovariectomie (cf page du site) va permettre de faire régresser cette tendance.

* Le lapin souffrant de douleur peut réagir. Il convient donc de le soigner pour interrompre les agressions.

* Le lapin non socialisé à l'être humain voudra maintenir une distance de sécurité. En le forçant on doit s'attendre à une réaction.

* les lapins mâles vivent avec les autres lapins mâles sans partage. Les litiges sont inéluctables.

Que peut-on faire ? Comme vu plus haut, le traitement varie en fonction de la cause, ou des causes qui se télescopent.

Comment l'éviter ? On peut déjà très tôt se rendre compte de la composante de caractère du lapin qu'on adopte.
* Celui qui est dans son coin, et qui se débat quand on le prend sera à éviter.
Ensuite il faut éviter de le laisser en garde par un enfant trop jeune pour lequel le lapin en profitera.
Lorsqu'on adopte une lapine, l'ovariectomie est à prévoir vers 4-5 mois, au moment de la puberté et avant que le mauvais caractère ne s'installe fortement.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright