Widgets Amazon.frMaladies: Tumeur: Mycosis fungoide du rat
Accueil

Maladies: Tumeur: Mycosis fungoide du rat

fiche créée le: 2015-02-05 modifiée le : 2016-02-09

Mycosis fungoïde chez le Rat: Lésions fortement évocatrices d'un Lymphome malin épithéliotrope (hématodermies: maladie du sang et de la peau). Le pronostic est réservé.
Le terme fongus désigne une tumeur ayant l'aspect de l'éponge ou de champignons.

Tumeur: Lymphome malin épithéliotrope du rat

Fongus: une tumeur évoquant l'aspect de l'éponge ou d'un champignon.
Mycosis: Aspect d'une mycose.

Quelle en est la cause ? Le Mycosis fungoïde est une maladie issue d'une prolifération d'une variété de globules blancs : les lymphocytes T.

Voilà ce qui arrive : La maladie se développe au début par des plaques cutanés, qui démangent. cf photo
On s'aperçoit sous la croute centrale une ulcération importante de la peau qui parait "mangée", et spongieuse (plaques lichenoïdes infiltrées).
Puis dans les phases plus avancées: un atteinte ganglionnaire est notée, accompagné parfois d'une atteinte viscérale.

Evolution : L'évolution est souvent très rapide, comme une flambée tumorale, en quelques semaines.

Tumeur: Lymphome malin épithéliotrope du rat

Que se passe t'il ? Le diagnostic est au départ différentiel, c'est à dire éliminer d'autres causes de maladie de peau qui y ressemblerait:
- Gales, plutot sur le cou et le dos
- Teignes: plus superficielles
- Pyodermite, plus étendues et peu nécrotisue
- Plaies de morsure
- Tumeur sous cutanée ou mammaire abcèdée...
Ensuite le diagnostic définitif est l'histologie, c'est à dire soit l'ablation de la zone tumorale qui est analysée ou une biopsie qui est un petit prélèvement de la tumeur.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est très réservé: on a souvent des formes extensives qui contaminent les ganglions très rapidement.
On a alors une généralisation qui peut se réaliser en moins de 3 semaines.

Que peut-on faire ? Peu de chimoithérapie est utilisable chez le rat.
On essayera de contenir l'évolution le plus longtemps possible par un traitement à base de cortisone.

Traitement : Les stratégies de traitement comprennent, dans les phases précoces, principalement la PUVA (photo-chimiothérapie), l'interféron alpha-2a, les rétinoïdes seuls ou en association (nouveaux rétinoïdes tels que le bexarotène), la chimiothérapie locale, les stéroïdes locaux, le rayonnement ultraviolet B à bande étroite (311 nm). La maladie de stade avancé peut être traitée par une chimiothérapie systémique, une photophérèse extracorporelle, et/ou une radiothérapie (incluant une irradiation par faisceau d'électrons de l'ensemble du corps). Les nouveaux traitements incluent de nouveaux médicaments chimiothérapeutiques (gemcitabine, fludarabine, doxorubicine pégylée), le denileukin diftitox, l'alemtuzumab et la transplantation des cellules souches allogéniques.
Des applications locales avec de la cortisone : corticoïdes sont également, parfois, effectuées.

Comment l'éviter ? Non, c'est la faute à "pas de chance".
C'est un type de tumeur très rare.

Contagiosité ? Il n'y a aucun risque pour les autres rats de la cage, ni pour les personnes qui les ont manipulées.

Auteur :

Philippe Vanhee


Dr Vétérinaire

Soumis à copyright
Dr Vanhee Philippe Veterinaire
Contact: cliquez sur la Photo

Pierre Lagourette, DMV le 05/02/2015 L A P V Amboise
Vanhee Philippe, cas clinique RongeurS.net 2015

JR Farm a‰pis de sorgho pour rongeur et oiseau - 3 friandises (rouge)