Accueil

Tumeur: Lyphome cutané chez le lapin



Maladies des Rongeurs
Repro: Malformations Cobaye Siamois
fiche créée le: 2014-11-03 modifiée le : 2015-09-22


Toute tumeur cutanée chez le lapin doit être traitée rapidement car dans cette espèce animale, il revient souvent des diagnostics histologiques qui peuvent ne pas être très bons.
Voici par exemple une tumeur qui s'est avérée être un lymphome cutané.

Tumeur: Lyphome multicentrique chez le lapin

Quelle en est la cause ? Les lymphomes sont des tumeurs du 'systeme lymphatique'. C'est à dire du système qui est dévolu aux défenses de l'organisme.

Tumeur: Lyphome multicentrique chez le lapin

Voilà ce qui arrive : Un nodule sous cutané est apparu assez rapidement, isolé dans une zone dermo épidermique.
Un cratère s'est formé qui ne tend pas à cicatriser.
Nous avons donc une tumeur abcèdée.
La masse n'est pas adhérente et la décision est prise de la retirer au plus vite.

Evolution : Après l'opération, la zone s'est assez vite cicatrisée.
Par contre les résultats de l'histologie nous imposent une surveillance générale post op comme nous allons le découvrir plus bas.

Que se passe t'il ? On ne peut pas déterminer avec certitude du typage d'une tumeur cutanée simplement par l'observation.
Cependant, une masse à développement assez rapide et qui forme une plaie à sa surface est assez péjorative.
TOUTE MASSE SUSPECTE CHEZ LE LAPIN DOIT ÊTRE CONTROLÉE PAR LE VÉTÉRINAIRE.
L'hisologie est l'outil diagnostic de référence !
Elle peut être réalisée suite à l'ablation chirurgicale totale de la tumeur, soit par une biopsie (prélèvement) si la tumeur ne peut être retirée.
Il s'agit là d'un Lymphome cutané.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est réservé car les lymphomes cutanée sont souvent l'aspect visible d'un lymphome généralisé ou lymphome multicentrique.
Un bilan complet est nécessaire qui peut mettre en évidence d'autres masses, en particulier dans le fois, la rate et parfois la moelle osseuse.

Tumeur: Lyphome multicentrique chez le lapin

Que peut-on faire ? Le traitement consiste lorsque c'est possible, de retirer chirurgicalement la masse suspecte, en prenant assez large pour éviter au maximum les récidives par métastases locales.
Puis, au vu du résultat de l'histologie, de faire une investigation radiographique, échographique et pourquoi pas un sacnner ou une IRM, pour débusquer d'éventuels foyers de lymphomes.

Comment l'éviter ? Certes, au risque de me répéter, il faut surveiller attentivement votre petit compagnon, et toute masse suspecte palpable doit conduire a connaitre l'avis de votre vétérinaire.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright