Accueil

Lapin Attaqué par un carnivore prédateur



Maladies des Rongeurs
Digestif: Entérite Fongique à Candida
fiche créée le: 2013-01-14 modifiée le : 2013-03-30


Le lapin est assez territorial, mais reste une proie pour d'éventuels prédateurs carnivores, s'il est en liberté dans un jardin. Un accident est vite arrivé !

Lapin Attaqué par un prédateur

Quelle en est la cause ? Voici un exemple de lapin qui ont été agressés...
On suspecte un petit prédateur, chat ou fouine, au vu de la trace des morsures.

Lapin Attaqué par un prédateur

Voilà ce qui arrive : Les lapins ont été saisis sur la nuque.
L'un des lapins visibles sur la photo était déjà mort, l'autre en état de choc, était atteint de graves lésions neurologiques aigues, avec des traces nettes sur la nuque.

Evolution : Toute atteinte neurologique et infectieuse va évoluer très vite dans un sens ou dans l'autre...
Sans traitement, la situation est désespérée.
Le plu gros d'une amélioration neurologique s'effectue dans la première semaine.
Les premières heures sont primordiales !

Lapin Attaqué par un prédateur

Que se passe t'il ? Le diagnostic est aisé:
- Animaux en liberté dans un jardin
- des lesions nettes de morsure
- des symptômes neurologiques et traumatiques

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est toujours réservé, et peut évoluer de jour en jour.
Cependant, si la récupération est insuffisante à une semaine, l'euthanasie doit être envisagée.

Que peut-on faire ? Une visite chez le vétérinaire s'impose...
Le traitement est d'abord de la réanimation sur un animal choqué:
Réhydratation, mise en couveuse, réalimentation forcée.
Associé à un traitement d'urgence de choc sous forme injectable.
Si la réponse est bonne, il faut alors persévérer pour récupérer le maximum dans les premières heures et les premiers jours.
Si l'état du lapin se dégrade, il vaut mieux le laisser partir dignement.

Comment l'éviter ? Il est impératif que les rongeurs et lagomorphes soient protégés d'agressions extérieures de prédateurs en notre absence.
Un enclos hermétique est indispensable.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright