Accueil

Tumeur de la bouche du lapin - Myxosarcome



Maladies des Rongeurs
Abcès derrière l'oeil chez le lapin
fiche créée le: 2013-01-03 modifiée le : 2013-01-17


Les Myxosarcomes du lapin sont des tumeurs malignes qui contiennent des tissus de la muqueuse, associé des cellules cancéreuses. Leur particularité est leur structure de faible densité (myxoïde).
Cela n'a rien à voir avec la Myxomatose...

Tueur de la bouche du lapin

Voilà ce qui arrive : La localisation buccale d'un seul côté de cette tumeur a généré une malocclusion des incisives, avec une usure oblique de celle ci causée par la gène mécanique.
Le lapin a d'ailleurs été soigné pour cette malocclusion et c'est en en recherchant la cause de cette maladie que la tumeur a été découverte.

Evolution : Le caractère diffus de ce myxosarcome risque fort de se régénérer et nécessiter un ressection de celui ci régulièrement.

Tumeur de la bouche du lapin - Myxosarcome

Que se passe t'il ? L'examen de la bouche avec l'otoscope est indispensable pour effectuer un bon diagnostic.
La tumeur est bien visible (cf photo) et recouvre les dents jugales (molaires et prémolaires).
L'histologie nous permet de typer la tumeur et d'en connaitre le pronostic.
Aspect histologique en faveur de l’évolution d’un Myxosarcome. Il s'agit d'une tumeur mésenchymateuse de faible malignité. Les métastases à distance sont rares, mais ce type de tumeur présente une nette tendance à la récidive locale (tumeur à croissance infiltrante).

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est assez mauvais sur une tumeur infiltrante, cancéreuse, et mal placée.
Le taux de mitose faible (1 mitose par champ au 400x ) est le seul côté positif.
Cette tumeur ne pousse pas vite !

Que peut-on faire ? Le traitement est chirurgical, avec pour but de contenir le plus longtemps possible la croissance de cette tumeur qui va rapidement géner la mastication.
Le traitement locaux au fil d'iridium ainsi que la chimio ne sont pas utilisables sur des tumeurs de faible réplication cellulaire.

Comment l'éviter ? Tout trouble de la croissance des dents doit être minutieusement inspectée par un vétérinaire, pour débusquer le plus tôt possible un problème de ce genre.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright