Accueil

Respiratoire: Atteinte ORL du Chinchilla Coryza



Maladies des Rongeurs
Virose: V. H. D. variant 2010
fiche créée le: 2012-04-06 modifiée le : 2013-05-22


Les Chinchillas sont assez peu sensibles aux maladies infectieuses respiratoires comme les coryza. Mais a un age avancé, des infections peuvent survenir et elles tournent vite à une situation atroce comme le montre la photo.

Respiratoire: Atteinte ORL du Chinchilla

Voilà ce qui arrive : Les symptômes observés sont des éternuements puis du jetage (terme poètique pour morve) qui s'écoule par le nez.
On note donc comme on le voit sur la photo des saletés autour du nez, d'autant plus visibles que le sable à bain s'y colle volontier.
Le chinchilla se moche avec se patte et une dermite caractéristique apparait sur les doigts.(cf photo 2)

Evolution : Sans traitement, l'état de l'animal s'altère progressivement, de semaine en semaine.

Respiratoire: Atteinte ORL du Chinchilla

Que se passe t'il ? Lorsqu'il y a des éternuements, ça s'appelle un Coryza (Le rhume des animaux).
Puis vient le jetage et l'obstruction des narines.
Les rongeurs et donc le chinchilla qui en fait partie, ne peuvent pas respirer autrement que par le nez. Ils sont conçus comme ça: un voile du palais long pour pouvoir mastiquer longtemps et pouvoir respirer en même temps. La bouche est donc dévolue à l'alimentation, et le nez à la respiration.
Lors de coryza chez les Chinchilla, l'origine est infectieuse et une recherche bactérienne et fongique permettra d'optimiser le traitement.
Le Citrobacter freundii appartenant à la famille des Enterobacteriaceae a été mis en évidence sur le chinchilla figurant sur la photo.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est toujours mitigé. On a souvent de bons résultats en début de traitement, mais souvent les cornets naseaux et la muqueuse nasale sont altérés; une récidive avec la colonisation par un autre germe opportuniste peut alors se produire.

Que peut-on faire ? Le traitement est guidé par les résultats de la culture bactériologique et fongique suite au prélèvement effectué avant tout traitement.
Il est souvent préférable d'utiliser des traitements par piqure, plus efficaces et mieux tolérés.

Comment l'éviter ? Le bé A Ba est une réactivité rapide dès les premiers symptômes de coryza. Si la muqueuse n'est pas encore trop abimée, il y aura une guérison parfaite.
Il convient donc de bien surveiller ses petits protégés et ne jamais sous-estimer un rhume qui semble bénin.

Contagiosité ? En fonction des espèces, il y a des virus ou des bactéries différentes.
En pratique les virus du coryza du chats, ni ceux de l'homme ne contaminent pas les chinchillas...

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright