Accueil

Repro: Retournement de l'utérus du CI (Prolapsus)



Maladies des Rongeurs
Digestif: Candidose des lèvres du cochon d'Inde
fiche créée le: 2011-07-09 modifiée le : 2011-11-13


Les Cochons d'Inde peuvent avoir des problèmes lors de la mise bas (dystocie ), comme par exemple un prolapsus de l'utérus (ou retournement de la matrice).

Repro: Retournement de l'utérus du CI  (Prolapsus)

Quelle en est la cause ? Il est fortement déconseillé de faire reproduire une femelle Cochon d'Inde ou Cobaye passé 12 mois et contrindiqué après 18 mois pour sa première portée.
En effet les os du bassin se soudent et rendent le passage des bébés (assez gros dans cette espèce) difficile voire impossible.

Voilà ce qui arrive : Il y a d'abord un accouchement très pénible, ou les nouveau nés peuvent être restés coincé longtemps, avoir souffert et être moribon ou mort né.
Les efforts conduisent à une dévagination complète des organes internes comme le montre la photo.

Evolution : La remise en place de l'utérus n'est pas stable, et tout ressort aussitôt.
L'animal est très choqué.

Repro: Retournement de l'utérus du CI  (Prolapsus)

Que se passe t'il ? Comme on peut le voir sur la photo, l'image parle d'elle même.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est très mauvais dans tous les cas. L'état de choc est d'amblé gravissime.

Que peut-on faire ? Vu l'urgence, il faut réagir au plus vite dans les heures qui suivent. Tout retard réduit à chaque instant l'espoir de sauver la truie d'Inde.
La remise en place doit être tentée dans un premier temps.
Une hysterectomie en urgence,doit être tentée, si l'état de l'animal est en état.

Comment l'éviter ? La première portée doit impérativement avoir lieu entre le 3e et le 12e mois. Si ce n’est pas le cas,et surtout au delà de 18 mois, les petits ne pourront pas naître au moment voulu et l’intervention du vétérinaire sera obligatoire pour effectuer une césarienne. Une fois cette première portée passée, vous pourrez sans risque la faire reproduire jusqu’à l’âge de 4 ans sans dépasser 2 à 3 portées par an.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright