Accueil

Digestif: Malocclusion dentaire chinchilla (incisives)



Maladies des Rongeurs
Digestif: Prolifération Anale Fibro Papillome du lapin
fiche créée le: 2009-10-22 modifiée le : 2012-02-14


Les malocclusions dentaires chez le chinchilla est un syndrome qui peut toucher les molaires (souvent) et parfois les incisives. Au niveau des incisives, c'est une maladie facile à visualiser.

Digestif: Malocclusion dentaire chinchilla (incisives)

Quelle en est la cause ? Les dents des rongeurs sont à croissance continue. C'est une idée astucieuse de la nature pour pouvoir grignoter des aliments fibreux qui usent rapidement les dents. C'est une belle adaptation.
Là où ça se complique c'est lorsque les incisives ne tombent plus en face...

Digestif: Malocclusion dentaire chinchilla (incisives)

Voilà ce qui arrive : Comme on le voit sur la photographie, la machoire s'est vrillée progressivement, puisque les dents ne tombent plus en face l'une de l'autre.
On rentre alors dans un processus irréversible à tel point que le chinchilla ne peut plus correctement fermer sa bouche.
Cependant, il continue à s'alimenter comme il le peux encore, mais plus pour longtemps.
Chez les mâles, l'impossibilité de nettoyer la verge conduit à des complication de paraphimosis (voir cette maladie) occasionné par une accumulation de poils autour du fourreau.

Evolution : L'évolution de cet état irréversible est la mort par anorexie ou par la soif.

Digestif: Malocclusion dentaire chinchilla (incisives)

Que se passe t'il ? Cette maladie est facile à visualiser car les incisives sont devant (cf photo). Il est facile de le voir, même avant d'arriver à ce stade d'évolution

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic est bon après opération à condition de ne pas trop attendre pour consulter un vétérinaire spécialisé.

Digestif: Malocclusion dentaire chinchilla (incisives)

Que peut-on faire ? Parfois la section des dents est proposée, surtout s'il s'agit d'animaux fragiles et débilités.
Je la déconseille cependant car à terme elle peut être source de surinfections puis d'abcès, et parce que les dents repoussent aussi vite qu'on les coupe.
La technique à privilégier est l'éviction dentaire (retirer les dents), qui peut être pratiquée chez un vétérinaire spécialisé.

Comment l'éviter ? Le moyen éventuel d'anticiper le problème est par exemple de bien surveiller l'usure des incisives qui doit être droite et symétrique.
Il faut aussi faire attention à toute fracture dentaire, lors de la repousse, et surtout ne pas hésiter en cas de doutes à consulter le vétérinaire.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright