Accueil

Dermato: Pododermatite (pattes) proliférative du rat



Maladies des Rongeurs
Oeil - Exophtalmie Zygomatique chez le lapin nain
fiche créée le: 2007-03-17 modifiée le : 2007-03-30


La pododermatite du rat est une maladie fréquente d'une ou plusieurs pattes en contact avec le sol. Une masse sous cutanée prolifère et s'ulcère un peu comme une tumeur.

Quelle en est la cause ? Il a été longtemps mis en avant des conditions d'hygiène déplorables à l'origine de ces infections, à l'image du lapin de clapier. Force est de constater que cette maladie apparait le plus souvent dans de bonne condition d'environnement, et parfois sur un seul membre d'un groupe.
La litière trop dure (type mais en granulés ou litière à chat) peu favoriser le processus, mais je pense qu'il faut se déculpabiliser car il y a manifestement une prédisposition individuelle.
Il faut couper court avec ce qui est raconté dans de nombreux ouvrages.

Voilà ce qui arrive : On observe progressivement une déformation inflammatoire des tissus sous cutané (juste sous la peau).
La peau s'affine progressivement pour laisser place à un ulcère permanent.
La déformation peu prendre parfois des proportions importantes.
Les lesions sont douloureuses, la démarche de l'animal le montre bien.

Evolution : L'évolution sans traitement est toujours mauvaise.
La prolifération tissulaire augmente toujours plus et plus.
Souvent une ou plusieurs pattes sont impliquées.
Les ulcères sont de plus en plus sanguinolents

Que se passe t'il ? L'aspect est assez caractéristique.
Déformation, affinement de la peau, ulcération, tendance à l'hémorragie.
Il faut juste faire la distinction avec certaines tumeurs qui peuvent aussi exceptionnellement se développer sur les pattes et qui elles necessitent une chirurgie.
Le analyses histologiques que j'ai fait pratiquer confirment une origine inflammatoire, même si la déformation importante en phase finale faisait penser à un processus néoplasique.

Y a-t-il de l'espoir ? Le pronostic vital n'est pas directement en jeu si ce n'est pas le côté invalidant de cette maladie.
Les hémorragies ne sont pas gravissimes, mais la prolifération empêche toute cicatrisation de l'ulcère.

Que peut-on faire ? Le traitement doit être orchestré par le vétérinaire.
Les tentatives chirurgicales ne sont pas satisfaisantes: la prolifération réapparait aussitot, même si on gratte très large.
Ce qui donne les meilleurs résultats au jour d'aujourd'hui, est la cryochirurgie (chirurgie par le froid) qui ne nécessite pas toujours d'endormir l'animal, associé à des traitements à base de cortisone par voie générale.
Il faut prévoir plusieurs séances, pour en venir à bout.
Ensuite il faut traiter très vite dès la moindre récidive.

Comment l'éviter ? - Controler régulièrement le dessous des pattes des rats
- Choisir un litière la moins traumatisante comme les litières de chanvre si une zone inflammatoire (rouge) apparait.
- éviter de faire reproduire ceux qui manifestent ce type de maladie

Contagiosité ? Il s'agit d'une prédisposition individuelle qui ne présente pas de contagiosité sauf des parents aux enfants.

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire

Soumis à copyright