Accueil

Les Rhumes et Coryzas

RongeurS.net
Informations Générales
Grande Galerie Photo
Annuaire du Net
Annuaire Eleveurs
Calendrier Expo
Annonces Gratuites
Livres Bibliothèque
Maladies Santé
Accès par Espèce
Boutique des Rongeurs

 

Maladies des Rongeurs
Dermato: Lapin electrocution


Très souvent nous sommes consultés pour des "rhumes" chez les rongeurs; en particulier chez le lapin et le rat, je dirais même chez les lapins et toute la nichée de rats de la maison. Qu'en est-il ?

Il s'agit généralement, et en tout cas pour ces deux espèces précitées de coryzas contagieux; la preuve en est que tous les animaux du groupe sont touchés.
La plupart du temps, la contamination du groupe intervient après l'introduction d'un nouvel individu à la maison (suite à l'achat, ou dans un but de reproduction).

suite

Le caractère bénin du rhume chez l'homme est à l'origine d'une sous-estimation du problème pathologique qui se développe d'une manière larvée. Les conséquences à terme sont très graves et parfois irréversibles.
Les allergies à la litière et au foin, les coups de froids sont souvent incriminés, par rapprochement avec ce qui se passe chez l'être humain. NE VOUS ARRÊTEZ PAS LA !!

Je vous invite à lire soigneusement ce qui suit, de le méditer, surtout si votre petit compagnon éternue.

Le Coryza du Lapin

Le coryza débute par des éternuements, avec un rhume plus ou moins aigu, c'est à dire que le nez est parfois très rouge, mais pas toujours.


Le nez peut être souillé de jetage ("morve") provenant de l'intérieur.
Les yeux coulent souvent, et c'est souvent un des premiers symptômes. Il faut toujours prendre au sérieux les conjonctivites.

C'est à ce moment là qu'il faut s'inquiéter, avant que les germes ne remontent vers les oreilles, entraînant des lésions neurologiques irréversibles avec un Torticolis. (cf. Photo)

Parfois l'infection redescend vers les poumons entraînant une broncho-pneumonie fatale.

Enfin, un coryza qui traîne tend à devenir chronique, c'est à dire qu'il ne peut plus jamais guérir complètement. Les traitements anti-infectieux ne permettent plus qu'une amélioration passagère qui rechute dès l'arrêt du traitement.

Lorsque l'animal est guéri cliniquement, il reste parfois contagieux, pour les autres ou bien il peut voir revenir des épisodes de récidive.

Le germe le plus souvent rencontré chez le lapin est incontestablement la Pasteurellose (Merci Mr Pasteur !!)

Cette maladie est contagieuse par aérosol (le malade éternue et crée un nuage de germes que son voisin va respirer). Bien souvent, le jeune lapin que l'on vient d'acheter éternue.
Vous n'en n'êtes pas responsable car ce n'est pas un simple coup de froid pendant le transport, mais un virus de collectivité que l'animal a contracté avant l'achat.


Le lapin mouche

Torticolis

Torticolis: regarde il ne peut plus tenir sa tête droite

Conclusion:
Ne jamais sous estimer un coryza débutant.
Consultez vite votre Vétérinaire (VT en langage Internet) car c'est à ce moment là
que l'on a le plus de chance de le faire disparaître

Le Coryza du Rat

Les symptômes de départ sont assez similaires à ceux du lapin: éternuements, rhume plus ou moins aigu, nez parfois très rouge, jetage, conjonctivite. Le rat présente la particularité d'excréter lors des rhinites des pigments rouges qui laissent à penser qu'il saigne du nez.

Les torticolis sont plus rares, par contre les extensions pulmonaires sont très fréquentes et très graves.

Le germe le plus répandu est le mycoplasme, à l'origine de la mycoplasmose murine. Mais d'autres germes viennent souvent s'y associer.

Lorsque l'animal est guéri cliniquement, il reste parfois contagieux, pour les autres ou bien il peut voir revenir des épisodes de récidive.

Conclusion:

Ne jamais sous estimer un coryza débutant.
Consultez vite votre Vétérinaire (VT en langage Internet) car c'est à ce moment là
que l'on a le plus de chance de le faire disparaître.

Le Coryza des Autres Rongeurs:

Les autres espèces ne présentent pas souvent de coryzas. Cependant, la rareté de ces symptômes est à mettre en opposition avec la présence de germes relativement agressifs au niveau respiratoire, d'autant plus grave si le jetage est important. L'extension pulmonaire est alors gravissime (chien de Prairie, Cobaye...).

Auteur :
Philippe Vanhee
Dr Vétérinaire
Soumis à copyright

 

Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie
@ Contacter les @uteurs/ Annonceurs / Dossier Medias / Bannieres / Autocollants / Stats / Boutique
FaceBook
FaceBook
Copyright: RongeurS.net - reproduction interdite